top of page

Problèmes d’éjaculation tardive : les solutions

Vous avez du mal à finir ou pire, rien ne sort ? L’éjaculation tardive ou encore retardée est la difficulté chronique voire même l’incapacité d’un homme à éjaculer durant un rapport sexuel.


D’ailleurs, ce trouble sexuel serait fréquent chez les hommes : 5,3% des hommes déclarent en 2003 avoir déjà rencontré ce problème.


Les causes sont multiples : elles peuvent être physiologiques mais sont la plupart du temps psychologiques. Et oui, la tête et le corps ne font qu’un.


Mais pas d’inquiétude, nous partageons dans cet article diverses solutions afin de surmonter ce problème ! Car l’éjaculation retardée n’est pas une fatalité.

Homme malheureux se tenant la tête. Sa femme derrière lui. Des solutions à l'éjaculation tardive ?

L’éjaculation tardive : un trouble sexuel si méconnu


Sur ce blog, nous avions déjà évoqué les conséquences sur la santé mentale dont sont victimes beaucoup d’hommes touchés par l’éjaculation précoce. Et 1/3 des hommes en seraient victimes…


Mais l’éjaculation précoce n’est pas le seul trouble de l’éjaculation. D’autres dysfonctionnements existent comme l’éjaculation tardive, c’est-à-dire la difficulté voire l’impossibilité d’un homme à éjaculer suite à un rapport sexuel.


D’ailleurs, selon une étude britannique datant de 2003 et reprise par certains sites d’information, 5,3% des hommes déclarent avoir déjà rencontré des difficultés liées à l’éjection du liquide séminal.


Pour la suite, accrochez-vous, car on va rentrer un peu dans les détails et le langage scientifique !


Tout d’abord, au sens médical, on parle d’éjaculation tardive ou retardée quand ce trouble est persistant et qu’il fait suite à « une phase d’excitation sexuelle normale ».


Autrement dit : si vous avez déjà rencontré ce problème une ou quelques fois dans votre vie, cela ne fait pas forcément de vous un éjaculateur tardif.


Mais si ce problème est récurrent et vous atteint profondément dans votre vie sexuelle et affective, il serait peut-être temps de songer à consulter.


Ces troubles peuvent être plus ou moins importants :

  • Certains hommes arrivent à éjaculer uniquement lors de la masturbation. Mais jamais au cours d’un rapport sexuel avec un partenaire.

  • D’autres éjaculateurs tardifs « viennent » mais seulement à la suite d’un rapport très long.

  • Enfin, il existe la forme la plus sévère de l’éjaculation tardive : l’incapacité totale d’éjaculer. On parlera alors d’anéjaculation coïtale dans le jargon médical, c’est-à-dire l’impossibilité d’éjaculer lors d’une pénétration…


Ainsi, les sexologues différencient « l’éjaculation retardée », apparue chez un homme après une période sans difficulté notable d’éjaculation et « l’éjaculation retardée primaire », c’est-à-dire présente depuis toujours.

L’éjaculation tardive, un trouble si peu considéré.

L’éjaculation difficile : les causes


Mais concrètement, que se passe-t-il dans le corps d’un éjaculateur tardif ?


Nous avions déjà évoqué ce sujet dans un article du blog traitant l’éjaculation multiple.


Pour rappel, l’éjaculation est considérée comme un « réflexe » constitué de deux phases : une phase d’émission et une phase d’expulsion.


C’est donc dans la seconde phase que tout se passe et précisément au niveau des déclencheurs de l’éjaculation. Ces déclencheurs sont physiques (stimulation du gland) ou émotionnels (simple excitation).


Les causes psychologiques


Il est bien sûr évident que certains blocages mentaux jouent un rôle essentiel dans l’apparition de l’éjaculation retardée.


On parle alors de « centres inhibiteurs » qui empêcheraient l’éjaculation.


D’après les sexologues, certains hommes refuseraient d’éjaculer volontairement dans le corps de leur partenaire. La raison ? La volonté de garder le contrôle coûte que coûte dans un souci de performance sexuelle !


Messieurs, il faut savoir lâcher prise voyons ! ☺


Autre cause : certains hommes trop altruistes pensent trop au plaisir de leur partenaire avant de s'occuper de leur propre plaisir.


Alors, qui a dit que les hommes étaient tous égoïstes ?



Le stress lié à la performance, ou simplement la peur de l’échec sont également d’autres sources causant l’éjaculation tardive.


Pour ceux qui n’éjaculent qu’en se masturbant, la raison est simple : les différences entre les sensations d’un plaisir solitaire et d’un rapport sexuel mettent l’homme mal à l’aise.


Conséquences : manque de concentration et difficulté de « conclure » durant un rapport...


D’autres sexologues s’accordent sur le fait que les hommes atteints d’éjaculation tardive souffriraient tout simplement d’un manque de motivation ou d’une difficulté à exprimer « ses goûts et envies sexuelles » bloquant de l’orgasme éjaculatoire.


Alors, petit conseil : écoutez-vous et assumez avec votre copine ce qui vous excite le plus au lit.


Les causes non psychologiques


Une fois encore, les causes peuvent être multiples !


Le corps : et oui, les hommes ne sont pas tous égaux en matière sexuel et certains ont une sensibilité au niveau du pénis qui peut fluctuer ou même diminuer selon tel ou tel rapport ou partenaire sexuelle.


Ou plus grave : à cause d’une malformation ou à la suite d’une opération chirurgicale (la prostate par exemple), un dysfonctionnement éjaculatoire peut apparaître.


De plus, certaines maladies peuvent aussi être responsables de l’éjaculation tardive : diabète, sclérose en plaques, etc.


L’âge : soyez averti ! Avec l’âge, la sensibilité du pénis diminue. Et cela peut expliquer cette difficulté de plus en plus prononcée à « vidanger » vos testicules à mesure que l’on vieillit…


La prise de médicaments : selon les spécialistes, la prise de certains médicaments (antidépresseur par exemple) peut être aussi la cause d’une éjaculation retardée. Ce n’est pas une surprise.


L’alcool : les sexologues pensent enfin que l’alcool est un facteur contribuant à multiplier les risques de l’éjaculation tardive.


L’éjaculation difficile : remèdes


La fin du tunnel ?


Pour commencer, si ce trouble vous mène la vie dure, il est essentiel de consulter un sexologue.


Le sexologue fera un diagnostic avec un bilan effectué selon votre situation :

absence d’orgasme ou non ? Causes physiques (obstruction, aspermie etc.) ou psychologiques ?


Ainsi, pour la grande majorité des cas, les causes seront psychologiques. Un travail personnel devra donc être réalisé : sophrologie, yoga ou simple séance de relaxation, voire consultation chez un psychologue.


Alors n’ayez pas peur de consulter l’avis d’un spécialiste !


Car le sexe est un élément vital et fondateur de votre santé mentale ou plus simplement de votre bonheur. Il serait dommage de ne pas en profiter pleinement !


Ce travail personnel permettra à l’éjaculateur retardé de mieux comprendre son fonctionnement et d’analyser ses conflits internes et inconscients souvent responsables des troubles sexuels.


Il sera également important de réfléchir sur vos désirs sexuels et vos fantasmes que vous n’assumez pas toujours avec votre amie.


Car il est essentiel d’être simplement vous afin de lâcher vos pulsions durant une partie de jambes en l’air.


Savoir perdre le contrôle et penser un peu plus à votre propre plaisir sera donc une règle à suivre pour surmonter vos difficultés à éjaculer.


Il est important de penser à soi : car l’amour des autres, c’est aussi l’amour de soi.



Enfin, pour ceux qui n’éjaculent qu’en se masturbant – car trop perturbés par les différences ressenties entre un plaisir solitaire et un rapport sexuel - une solution existe !


Il est vivement conseillé par les sexologues d’utiliser une gaine de masturbation.


La raison est simple : la vaginette procure des sensations semblables à un vrai rapport sexuel.


Ainsi, si vous adoptez un masturbateur, vos parties de jambes en l’air avec votre amie auront un air de déjà vu… Vous ne remarquerez donc plus aucun changement, ni de gêne…


Rien ne vous arrêtera plus dans votre quête du plaisir !

L’éjaculation tardive : facteurs et solutions

Conclusion


L’éjaculation tardive comme avec la précocité, touche l’homme directement dans son intime (frustration, sentiment de honte, peur de l’échec…) mais le couple peut être également mis à rude épreuve : insatisfaction sexuelle du partenaire, incompréhension de l’autre...


On s’en doute bien, la plupart des femmes préfèrent avoir un rapport sexuel qui ne dure pas 3h ! Les raisons sont nombreuses : lassitude, lèvres vaginales qui s’irritent... La Liste n’est pas exhaustive ! Notez bien, un coït de 15min à 25min est souvent considéré comme le timing parfait.


Il est donc primordial de conclure et de transformer l’essai à un moment donné !













Comments


Fondé par des hommes, pour les hommes.

Sensation Homme est la première marque française dédiée à la sexualité masculine. ​

Véritable spécialiste du plaisir masculin, notre but est de démocratiser les sextoys pour hommes et de bousculer les clichés de la sexualité masculine au sein de notre société. 

Les hommes peuvent enfin jouir pleinement de leur sexualité, sans tabou.

bottom of page