top of page

Les secrets d’une bonne pénétration anale

Depuis la libération des mœurs et l’essor des sites porno, la pénétration anale est de moins en moins taboue dans la société occidentale. Néanmoins, pratiquer une bonne sodomie n’est pas aussi facile qu’il n’y paraît. Cette pratique sexuelle peut s’avérer douloureuse si vous ne vous y prenez pas correctement…

Fesses d'une femme avant une pénétration anale


Quels sont les différents types de pénétration anale ?


La sodomie est un rapport sexuel impliquant une pénétration anale. Cette pratique n’est pas nécessairement réalisée avec le pénis d’un homme. Il est tout à fait possible d’utiliser un doigt ou un sextoy tel qu’un godemiché ou un plug anal.


Il arrive que certaines personnes emploient des objets incongrus, souvent de forme phallique, afin de sodomiser leur partenaire, mais cela n’est pas sans risque. La pénétration anale avec le poing est appelée le fist-fucking.


Pourquoi le sexe anal plaît tant aux hommes ?


Alors que 30% des hommes déclaraient avoir testé le sexe anal au début des années 90, aujourd’hui, plus de la moitié d’entre eux affirment avoir déjà fait l’expérience de cette pratique selon étude reprise par Franceinfo[1].


Vous vous en doutez : le porno y est sûrement pour quelque chose dans cette fascination pour l’anal !


4 principaux facteurs expliquent ce fantasme masculin :

  • le désir de transgression ;

  • le désir de domination ;

  • le plaisir intense procuré ;

  • la sensation de posséder l’autre.


Beaucoup d’hommes hétéros voient la sodomie comme une preuve d’amour, estimant qu’une femme qui accepte de la pratiquer s’offre entièrement à eux. Il s’agit d’une idée reçue, évidemment. Ce n’est pas parce que votre copine refuse la pénétration anale qu’elle ne vous aime pas. Posez-vous cette question : accepteriez-vous de vous faire sodomiser par amour ?


Le sexe anal plaît aussi aux femmes


Généralement, la réticence des femmes à avoir un rapport anal vient principalement de la peur de la douleur. Malgré cela, de plus en plus de femmes décident, pour les mêmes raisons que les hommes, d’expérimenter la sexualité anale avec leur compagnon lorsqu’elles se sentent suffisamment en confiance avec lui.


L’anus est une région riche en vaisseaux sanguins et en nerfs. Cette pratique peut donc procurer un vif plaisir, à condition d’être parfaitement détendu. Certaines femmes parviennent même à atteindre l’orgasme anal.


L’attrait pour le plaisir anal est-il un signe d’homosexualité ?


Absolument pas ! Si la sexualité anale a longtemps été assimilée aux pratiques homosexuelles, ce n’est plus le cas aujourd’hui. De nombreux couples hétérosexuels s’y adonnent, de façon occasionnelle ou régulière.


Par ailleurs, il n’est pas rare que les hommes demandent à leur femme de leur introduire un doigt dans l’anus au cours d’une relation sexuelle. Cet orifice est une zone érogène chez l’homme ! En effet, c’est là que se trouve la prostate – le fameux point P – , une glande qui permet d’avoir un orgasme prostatique.

Homme et pénétration anale

Premières fois : comment faire une bonne sodomie ?


Communiquer ses désirs à l’autre


Comme toujours en matière de sexualité, la communication à cœur ouvert est reine ! C’est bien connu : on ne s’invite pas chez les gens sans y avoir été invité ! Que la pénétration anale soit un fantasme ou une habitude pour vous, il faudra d’abord demander à votre partenaire si elle est partante pour l’essayer avec vous.


En cas de refus, n’insistez jamais.


Prendre son temps


Si vous êtes consommateur de porno, rangez dans un tiroir de votre tête ce que vous avez pu voir sur les sites coquins, et fermez-le à double tour !


Un rapport anal est plus agréable quand il est doux, du moins au début. Allez-y étape par étape, en commençant par un mettre un doigt et/ou par faire un anulingus


Si vous souhaitez pénétrer votre copine par derrière avec votre verge, entrez lentement et profitez-en pour caresser son clitoris. Lors d’une première sodomie, ne prenez pas de risque : préférez le slowsex au sex hard, surtout si vous avez un pénis de grande taille.


Laisser son ou sa partenaire mener la danse


S’il y a un conseil sexuel à retenir, c’est sûrement celui-ci : pour faire une bonne sodomie, laissez la personne pénétrée imposer son propre rythme. C’est elle qui ressent la douleur et connaît ses limites.


Bien que ce type de coït soit souvent assimilé à une relation de domination et de soumission, en réalité, il fonctionne mieux quand les rapports sont équilibrés entre les deux partenaires, surtout si vous n’êtes pas habitués à la pénétration anale.


Éviter la sodomie “à sec”


La sodomie demande davantage de préparation que la pénétration vaginale. Ce n’est donc pas forcément la pratique à privilégier en cas de quick sex. À sec, elle risque de faire très mal. Quant aux préservatifs, même si ces derniers sont déjà lubrifiés, ils ne suffisent pas toujours. Pensez à investir dans un lubrifiant et n’hésitez pas à avoir la main lourde !


Les meilleures positions sexuelles pour pratiquer la sodomie


La position du Kamasutra la plus simple pour celui qui pénètre est indiscutablement la levrette : vous aurez une vue plongeante sur les fesses et sur l’anus de votre partenaire.


Toutefois, nous vous conseillons de jouer la carte du gentleman ! Laissez votre copine choisir la posture dans laquelle elle se sent la plus à l’aise. Le sexe anal peut également se pratiquer dans la position du missionnaire, de la cuillère, de la cowgirl ou de l’andromaque inversée.

Un homme et une femme en petite tenue


Quelques tips pour rendre la pénétration anale encore plus jouissive…


La pénétration anale profonde


Dès lors que vous maîtrisez la pénétration anale sur le bout de doigts, rien ne vous empêche de prendre plus de libertés dans votre sexualité ! Si vous êtes tous les deux très excités et si l’anus de votre copine est bien lubrifié, vous pouvez tenter de faire entrer votre sexe en elle en profondeur. Durant ce moment, vous établirez une connexion sexuelle intense avec votre bien-aimée.


Le plaisir sera à son apogée !


La double pénétration


Le terme double pénétration renvoie souvent aux plans à trois, aux gang bangs et aux autres joyeusetés des films porno. Pourtant, vous pouvez aussi l’expérimenter à deux, au sein de votre couple, à l’aide d’un sextoy par exemple (vibromasseur, plug anal, stimulateur de point P…).


Si vous êtes du genre vieux jeu, insérez simplement quelques doigts dans le vagin de votre compagne pendant que vous la prenez par derrière. Cela facilitera la montée de l’excitation et du plaisir, et décuplera la sensation de jouissance.


Le BDSM


Quand on entend le terme BDSM, on pense à des hommes et à des femmes avec une cagoule et des tenues en latex qui s’enfilent des objets énormes dans l’anus. Or, il est possible de réaliser des jeux érotiques sadomasos beaucoup plus sobres : les attaches, la claque sur le cul, les insultes sexuelles…


Voici une liste d’accessoires qui rendront une pénétration anale hard :

  • Le bandeau occultant

  • Les menottes

  • Le martinet

  • Le bâillon


N’oubliez pas d’inventer un safeword !

Un Homme et une femme durant une pratique BDSM


La sodomie est-elle dangereuse pour la santé ?


Non, la sodomie n’est pas dangereuse pour la santé, à condition d’être désirée et consentie par l’homme et la femme. Néanmoins, soyez vigilants à l’effet de succion de l’anus. Il serait dommage que votre copine se retrouve aux urgences avec une boule à neige coincée dans les fesses ! Il est préférable d’utiliser des sextoys conçus spécialement pour les rapports anaux. Pensez à toujours désinfecter ces derniers et à changer de préservatif entre une pénétration anale et vaginale. Les bactéries présentes dans le rectum risqueraient de créer des infections très désagréables telles que des mycoses.


Une pénétration virulente et/ou sans lubrifiant peut provoquer des hémorroïdes ou des lésions appelées fissures anales, s’accompagnant de démangeaisons, de brûlures et de saignements. Rien de bien grave, mais rien de bien agréable non plus !


Le risque d’IST – et notamment de transmission du VIH – est particulièrement élevé dans la zone anale. Afin de vous protéger, enfilez systématiquement un préservatif avec de nouveaux partenaires sexuels.


La sodomie est-elle sale ?


La sexualité anale en elle-même n’a rien de sale. Cependant, il va sans dire que le rectum n’est pas le lieu le plus propre du corps humain.


En matière de sodomie, on trouve deux écoles : ceux qui se contentent de prendre une douche avant le rapport anal ; et ceux qui utilisent en complément une poire de lavement. Si vous craignez qu’un petit incident ne se produise au cours de cette expérience sexuelle, mettez un préservatif et choisissez la deuxième option ! Le lavement anal consiste à évacuer les selles collées contre les parois intestinales en insérant de l’eau par voie rectale à l’aide d’une canule.



Une bonne sodomie est une pratique qui provoque de l’excitation et du plaisir sexuel aux deux partenaires. Pour cela, plusieurs ingrédients doivent être réunis : le consentement, la communication, la patience, la douceur et l’écoute. Oubliez les vidéos porno et sortez le lubrifiant ! Si vous n’y arrivez pas la première fois, inutile d’insister, le second ou le troisième essai sera peut-être le bon ! La détente et la confiance doivent absolument être au rendez-vous pendant le sexe anal.



Lucile Tizon




[1] Étude de l’IFOP, Les pratiques sexuelles des Français, étude basée à partir d’un échantillon de 9850 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 à 69 ans. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas. Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne. Juillet 2014. Étude réalisée pour Marianne.

















Comentarios


Fondé par des hommes, pour les hommes.

Sensation Homme est la première marque française dédiée à la sexualité masculine. ​

Véritable spécialiste du plaisir masculin, notre but est de démocratiser les sextoys pour hommes et de bousculer les clichés de la sexualité masculine au sein de notre société. 

Les hommes peuvent enfin jouir pleinement de leur sexualité, sans tabou.

bottom of page